Presque deux ans après…

En juin 2014, les cheminots étaient en grève contre la réforme ferroviaire. Au cœur de nos préoccupations, le peu d’efficacité sur la qualité de service que nous attendions et, aussi, la casse de notre organisation du travail. Pour ceux qui n’auraient suivi cela que de loin, un rappel avec cet article publié en pleine grève: Pourquoi je suis en grève ?

Manif_01A l’époque, certains, au sein même de l’entreprise et des syndicats, nous disaient qu’il n’y avait vraiment aucune raison de s’inquiéter. Il fallait attendre sagement de voir ce qui allait sortir de tout ça. Presque deux ans après, le projet de décret servant de socle à l’organisation du travail dans les entreprises ferroviaires est là et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est pire que ce que nous pouvions imaginer. Le 9 mars 2016, il y aura donc une grève contre ce projet qui, je le pense, sera très suivie et ne sera pas la dernière. En parallèle, le projet de loi de réforme du code du travail (dit loi El Khomri) porte son lot de retours en arrière qui nous toucheront un jour où l’autre.

Afin que vous compreniez le pourquoi de cette grève, voici un tableau comparatif entre la situation actuelle et ce que propose ce projet de décret. Le premier tableau concerne les conducteurs et controleurs, le second, le reste du personnel. Le but n’est pas d’être exhaustif mais de vous donner une bonne idée de ce l’on nous propose.

 Réglementation actuelleProjet de décret
Heures annuelles15681607
Durée de travail par jour9h10h
Repos annuels126115
Durée minimale d'un repos à son domicile14h13h pouvant être réduite à 11h
Nombre de repos doubles (Deux jours de repos accolés) garantis52 par anAucun
Nombre de dimanche de repos garantis22 par anAucun
Nombre de samedi+dimanche de repos garantis12 par anAucun
Repos consécutifs pris hors de son domicileAucun2 possibles
Lieu de prise de serviceA son lieu d'affectationDans un rayon de 50 km autour de son lieu d'affectation
 Réglementation actuelleProjet de décret
Heures annuelles1568 à 15891607
Durée de travail par jour9h3010h
Repos annuels114 à 132111
Durée minimale d'un repos12h12h pouvant être réduit à 9h
Nombre de repos doubles (Deux jours de repos accolés) garantis52Aucun
Nombre de dimanche de repos garantis22Aucun
Nombre de samedi+dimanche de repos garantis12Aucun

Vous le voyez, nous perdons énormément. A titre personnel, ce qui me reste le plus en travers de la gorge, ce sont les garanties d’un minimum de dimanche et de vrais weekends (samedi et dimanche) qui disparaissent. On touche là directement au temps que nous pouvons passer avec nos familles et nos amis, bref, à notre intimité, notre vie sociale… ou le peu qui en reste déjà vu nos horaires. Je vous renvoie à un roulement d’une année pour vous faire une idée de la situation actuelle: mon roulement 2012.

S’ajoute à cela des possibilités de modification de programmation. On pourra nous supprimer ou ajouter une journée de travail 24h à l’avance. On pourra nous modifier le contenu d’une journée de service 1h avant son début. Nous n’avons plus non plus de garantie sur un délai minimal pour avoir notre programmation. Aujourd’hui, j’ai mon déroulement de l’année qui m’est transmis en fin d’année pour l’année suivante. Que me promet l’avenir ? Avoir ma programmation d’une semaine sur l’autre ? D’un mois sur l’autre ? Aucune idée et aucune garantie dans le projet de décret.

On Vaut Mieux Que CaDes pions sans vie privée, voila ce que le gouvernement et les entreprises ferroviaires veulent que nous devenions.

Ce 9 mars, même si je ne suis pas fan des grèves de 24h, je suivrai donc ce mouvement. Je ne suis pas un pion !

En plus, ce sera une bonne occasion pour manifester contre le projet de réforme du code du travail qui, de toute façon, nous concernera aussi. Je ne saurais d’ailleurs trop vous encourager à vous informer sur cette réforme du code du travail, à signer la pétition lancée par Caroline Haas et à suivre les initiatives lancées par le mouvement #OnVautMieuxQueCa.

Le 9 mars 2016, salariés de tous les secteurs et cheminots: »On vaut mieux que ça ! »

Agent circulation à la SNCF, passionné de chemin de fer, de photo et de nouvelles technologies.

Publié dans Ca déraille !
29 commentaires sur “Presque deux ans après…
  1. cinos dit :

    Ah ! Je pensais que ce mouvement était pour cette nouvelle loi abominable.
    Bah non, d’abord défendre ses intérêts en perturbant le travail de ceux qui font déjà plus de 10 heures par jour transports inclus et si on peut en plus rattacher le sujet à son propre mouvement de grève c’est faire d’une pierre deux coups.

    J’ai toujours trouvé la communication sur les mouvements de grève de la SNCF assez lacunaire.

    Néanmoins je comprends le mouvement grâce à votre billet, il est clair que le service va droit dans le mur avec de telles modifications, et ce n’est pas comme-ci la concurrence y poussait la SNCF.
    J’ose même pas imaginer ce que donnerait ce genre de planification du temps de travail sur un agent conduisant un bus SNCF, les risques seraient terribles !

    • Sylvain Bouard dit :

      Les syndicats de cheminots défendraient les cheminots ? Quel scoop ! 😉 Il parait que les syndicats chez Carrefour sont très occupés à défendre les travailleurs de la métallurgie. Trêve de plaisanteries. C’est bien pour ça qu’existent les confédérations syndicales. Elles permettent de coordonner des actions communes quand tout le monde est concerné. Sur la loi travail, ce sera le 31 mars. Oui, c’est bien tard. Heureusement, il y a l’appel citoyen pour le 9. Allons y tous.

      Toujours sur ces histoires de tempo, la grève du 9 mars, vu que nous ne sommes pas dans le privé où l’on peut déclencher une grève dans l’instant, elle résulte du processus habituel de service minimum et donc a été montée depuis 3 ou 4 semaines, donc avant que le mouvement du 9 mars ne soit connu. Sur le processus légal pour lancer une grève, voir cet article: http://blog.sylvainbouard.fr/une-greve-comment-ca-marche/

    • CRL dit :

      Cher Monsieur je suis conducteur de trains à la SNCF… Ma journee de travail peut aller jusqu’à 11h d’amplitude comme elle l’a été vendredi et ce, transport non inclus car, non, je ne dors ni dans mon train ni au dépôt.
      Donc il faut arrêter de croire que tout le monde se tourne les pouces…

      Donc oui le 9/03 il y a grève et tant mieux car j’ai des amis et une famille et j’aimerais encore pouvoir les revoir un petit peu pendant que j’ai encore aussi la santé.

      Je rappelle enfin que la grève est un droit et que vous aussi vous pouvez en user comme le feront bcp de salariés du privés que ce soit dans les transports ou autres…donc effectivement il y aura une gêne mais elle serait minime si nous vous sentiez aussi concerné un petit peu sinon effectivement il risque d’être difficile de voyager dans des conditions optimum …

      Cdlt

  2. Vanessa dit :

    On peut aussi rappeler que ces derniers temps, ECR (un concurrent de Fret SNCF) était également en grève… bizarrement, on n’en entend pas beaucoup parler…

  3. Roukmoute dit :

    L’histoire des 50 km concerne aussi les sédentaires : à voir comment seront traités les agents de réserve des gares (EIC ou Escales), ça pourrait leur changer la vie au niveau déplacements et compensations en temps…

  4. malgouyre dit :

    Tu déranges, la direction a bloqué ta page en accession interne….mdr…..

    • Sylvain Bouard dit :

      Rien à voir avec ça. C’est le filtre internet qui bloque le site comme étant un blog. N’importe quel site dont l’adresse contient le mot blog est bloqué.

  5. Frank dit :

    Question naïve mais qui m’intrigue néanmoins:
    Vous n’avez pas l’impression de vous tirer une balle dans le pied avec les greves ?
    Je m’explique: plus il y a de grèves, plus le citoyen lambda va se dire: « putain, ca m’emmerde les grèves; je prends ma voiture maintenant », donc baisser les avantages du rail. Voire favoriser le rail « privatisé »: il suffirait qu’une compagnie privée se lance avec des arguments style: « pas de grève chez nous » pour vous piquer des clients ?

    Merci bien

    • Sylvain Bouard dit :

      Dans l’absolu, ce n’est pas faux. Le seul problème c’est que l’on reste dans le légal et que le seul droit d’un salarié mécontent est de cesser totalement le travail.

      Que ce soit côté cheminots ou associations de voyageurs, tout le monde serait pour des actions consistant à faire circuler les trains sans faire payer. Problème: c’est illégal. Ca a déjà été tenté et ça a fini au tribunal. Je reprendrais donc l’adage américain: »parlez en à votre député » 😉

      • Youpi dit :

        N’empêche, travaillez la com’.
        Les « médias officiels » sont à fond dans la défense du gouvernement. Alors allez vers le public, donnez lui votre version.
        Rien que voir votre petit tableau, je comprends que vous ne faites pas la grève pour des broutilles.
        Et remarquez le cas de Frank, cas qui est loin d’être isolé. Le citoyen de base ne sait pas que vous n’avez pas le droit de faire la grève du zèle. Communiquez :).

        • Sylvain Bouard dit :

          Rétablir un peu de vérité, c’est ce que j’essaye de faire. Malheureusement, les OS n’ont pas l’air de prendre ce besoin en compte.

      • Mona dit :

        Je suis à la fois dans le marketing et une cliente mécontente, je peux donc affirmer que ces grèves sont loin d’être efficaces en ce qui concerne l’opinion public. J’entends partout que la SNCF va mal, les usagers n’ont plus confiance, ils cherchent partout des solutions de substitution, et il y en a! Et je pense que « Frank » a raison. Si la SNCF n’a plus de clients, son CA baisse, elle doit prendre des mesures pour redresser la barre, vous n’allez pas être content (à tord ou à raison, cela reste à voir), etc. Et voila : le serpent se mord la queue. Au final, rien ne va, pour personne.
        Vous devriez alors vraiment chercher un autre moyen de montrer votre mécontentement… Je ne viens pas vous dire « faites ce que je dis, j’ai la solution ». Déjà parce que je ne me permettrais pas. Ensuite parce que ce n’est pas à moi de trouver une solution.
        Par vous je veux bien sure dire « les grévistes » d’une manière générale.

        Pour trouver ce blog, il a fallu que je creuse assez longtemps dans internet. Beaucoup se seraient découragé avant et seraient resté sur le « ils nous font chier ». Désolée pour le langage mais je dis ce qui est. Je sais que vous savez que la communication des syndicats est loin d’être satisfaisante. Je sais aussi que vous ne pouvez rien y faire. J’écris ce commentaire d’un côté parce que je crois en la liberté d’expression. D’un autre côté, j’espère que des personnes qui peuvent y faire quelque chose liront votre article et les commentaires qui vont avec. Oui ma capacité à espérer est plutôt énorme…

        Pour terminer ce commentaire qui s’éternise, je comprend maintenant pourquoi vous faites grève. Je garderai mon avis sur ce sujet pour moi même. Mais je vous remercie de tenir ce blog très instructif.

        PS : j’écris ce commentaire en réaction des grèves de début juin 2016.

    • david dit :

      bonsoir,
      personnellement après cela concurrents ou pas je vais me poser la question car comme cela sera un socle donc egalité (pas dans le bon sens) j’irai vers le plus offrant. Le métier je l’ai choisi au départ avec déjà beaucoup d’inconvénients mais pas le + + + + + rajouté.. Que faire réellement après? retourner dans mon ancien métier qui au final devient moins pourri? vivre sur le compte de la société? Mais votre réaction frank est saine et réaliste. à méditer

  6. Fanch dit :

    Bonjour,
    Je ne suis pas cheminot, seulement Ambulancier.
    Les conditions de travail qui seront bientôt les vôtres si vous ne réagissez pas, je les connais très bien…
    Attendre le soir à côté du téléphone que l’on veuille bien nous informer pour le lendemain…
    Les modifications de dernière minute avec tous les risques que ça comporte (Tel au volant)
    Les nuits de garde ( plusieurs par semaine) où on doit décoller dans la minute sur appel du SAMU… (et le patron qui lui passe une bonne nuit au chaud loin de son tel qui dit qu’on est payé à dormir)… Les week-ends de garde, idem… N’avoir plus que de très rares week-ends de libre dans l’année, ne plus pouvoir prendre de RDV médicaux comme chez l’Ophtalmo car il faut s’y prendre plusieurs mois à l’avance alors que l’on ne sait même pas pour le lendemain…
    Ces conditions de travail ne sont pas acceptables. Tous, je dis bien TOUS, nous devons combattre cela. Les seuls à vouloir protester contre ces luttes, sont les esclavagistes eux-mêmes et leurs aveugles serviteurs.
    Tous, nous devons nous lever pour retrouver notre dignité, notre droit de vivre tout simplement… Travailler pour vivre, et non pas le contraire.
    Ne soyons plus esclaves et levons nous TOUS ENSEMBLES. Oublions les différences de traitement d’un lieu à l’autre suivant qui nous dirigé. .. Nous sommes tous humains, exigeons d’être traité comme tel et non pas comme des animaux que l’on parque aux périphéries des villes…
    Le combat des cheminots est celui de tout être humain digne de ce nom. Cheminots ou pas, TOUS les travailleurs, actifs ou pas, ceux qui en ont fini et ceux qui commenceront, TOUS, nous devons nous lever pour défendre les droits de TOUS.
    Macron, Khomri… quels que soit le nom qu’on donne à ces lois inhumaines, il faut toutes les combattre, TOUS ENSEMBLES.
    Alors, le 9 mars, soyez là, soyez présents, car ensembles, nous sommes de la dynamite…
    Le 9 mars, et les jours suivants, la rue est à nous…
    TOUS ENSEMBLES pour briser nos chaînes.

  7. Youpi dit :

    Wow! En effet, avec les nouvelles conditions de travail, vous vous faites bien bais…er. Et je ne sais pas si j’oserai prendre le train, de peur que son conducteur soit épuisé.

    Au fait, votre syndicat devrait pouvoir balancer un procès en diffamation à France Info. J’écoute les infos ce matin: « Les cheminots font grève pour avoir de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail ». Traduction en français normal: « les cheminots font grève pour obtenir de plus gros salaires et des congés en plus, déjà que ce sont des feignasses de planqués ». Alors que vous ne faites grève que pour maintenir des conditions de travail supportables.
    Bref, France Info… « aux ordres, chef! ».

  8. malgouyre dit :

    « Je dors environ douze fois par mois à l’hôtel, ou au foyer…

    En raison d’une grève unitaire des syndicats de la SNCF, les transports sont très perturbés ce mercredi. Souvent critiqués en raison de leurs mobilisations, les conducteurs de trains sont remontés. Notre contributeur est l’un d’eux. Dans une tribune, il répond à ses détracteurs qui le jugent pourtant « privilégié ».

    Toi qui regardes la télé, genre TF1, iTélé ou BFM, tu dois certainement te dire que le cheminot n’est qu’un salaud de privilégié. Un nanti qui se plaint pour tout et surtout pour rien.

    Alors voilà, je vais t’expliquer quelques trucs: sache que je n’ai pas 60 jours de congé par an, ni même 164, mais bien -et seulement- 28 jours de congés annuels. Au lieu de 104 jours de week-ends non travaillés, j’ai 116 repos hebdomadaires, parmi lesquels on me garantit 12 week-ends de repos par an minimum. Enfin, j’ai 10 repos compensateurs (équivalents aux RTT). Je peux commencer à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Passer de soirée en matinée. Jetlag assuré.
    « 1720 euros brut mensuel »

    Je ne gagne pas 5000 euros brut par mois -comme on a pu le lire dans certains médias ou sur Twitter. Mon traitement brut, après huit ans à la conduite de trains, s’élève à 1720 euros. Je gagne environ 2500 euros net par mois, toutes primes comprises.

    Pourquoi un tel écart, vous demandez vous? Nous touchons une prime de traction, en fonction du nombre de kilomètres roulés dans le mois, qui représente 500 à 1000 euros mensuel. Il y a également les paniers repas, à 18 euros chacun, une prime de découché, de 36 euros par nuit, et quelques primes pour compenser les nuits et les jours fériés travaillés. Ainsi, une heure de travail de nuit est majorée de 1,20 euro brut.

    Le souci, dans tout ça, c’est que si tu es en vacances, ou que tu es malade, tu ne touches pas ces primes. Tu gagnes donc beaucoup moins le mois suivant.
    « Mes vacances commencent à la rentrée »

    Je dors environ douze fois par mois à l’hôtel, ou au foyer… Pour la période des fêtes, je passe un Noël sur deux en famille. Je ne peux pas poser mes congés quand je veux. D’ailleurs, je n’ai pas pu choisir mes dates pour cet été. Mes vacances commenceront donc le jour de la rentrée scolaire. Génial, non? Si je n’ai pas vu ma fille de tout l’été, au moins, je pourrai l’emmener à l’école le jour de la rentrée.

    Aussi, et encore contrairement à ce que l’on entend très régulièrement, nous n’avons pas réellement la retraite à 52 ans. Il s’agit seulement de l’ouverture des droits. A l’heure actuelle, pour partir avec la solde entière, il faut travailler jusqu’à 57 ans.

    Je bénéficie de la gratuité du train sur le réseau ferré national, à l’exception de ceux pour lesquels la réservation est obligatoire… J’habite à Paris, je paye donc ma carte de transport 70 euros, comme tout le monde -nous n’avons pas de réduction sur le réseau RATP, détaché de la SNCF.

    Alors non, je pense que le cheminot de terrain que je suis n’est pas un privilégié. Alors alors, si tu le penses encore, tu peux toujours essayer de nous rejoindre. Je te laisse même l’adresse.

    @Conducteur_RER travaille sur le réseau Paris Sud-Est depuis 2007. « 

    • Johann dit :

      Bonjour pour ne pas faire de polémique mal placé, « si c’est si bien la SNCF j’aurais dû postuler »
      Mais effectivement je pense qu’il y a un décalage entre le statut SNCF et beaucoup de Boulot dans le privé.
      Si je transpose ma situation à la vôtre.
      Commercial GMS Salaire net 1750€ prime 250€/mois sur obj (donc non garantie et maxi pression) bien-sûr si malade ou vacance le chiffre ne se fait pas tout seul.
      Je fais 100000km/ans pas de prime pour rouler (c’est un comble d’avoir une prime pour rouler quand on est conducteur , c juste votre raison d’être à la SNCF)
      Bon en revanche j’ai la voiture de fonction.
      Je découche 1 à 2 fois/semaine je n’ai pas de prime juste on me paie hôtel 75€max( si + de ma poche)
      Panier repas 16€/jours.
      Niveau horaire je suis 156h/mois et heures sup existes mais non comptabilisées (pas de pointeuse)
      On peut effectivement toujours trouver mieux chez d’autre et pire que nous.
      Mais là où les point de comparaison sont faisables et surtout les plus significatif sont sur le temps de travail
      Si j’ai bien lu 1568h/ans là où dans le privé on doit tourner 1755h(39h/45semaine CP et rtt déduit)
      Et sur la retraite dans le Privé taux plein 62ans chez vous 57ans soit 5ans de vie de travail en moins whaouuuu
      Retraite calculé sur les 25 meilleurs année et pour vous?
      Et bien-sûr la fameuse sécurité de l’emploi qui est bien plus présente à la SNCF que dans le privé et de nos jours qu’elle chance de ne pas se coucher en se disant que demain pour X ou Y raison ça peu basculer.

      En revanche et la je vous l’accord pour finir sur un point de vrai pénibilité pour votre profession, pas tout les samedis/dimanche et fêtes qui sont des moments de partages.

      Bilan je ne vous envie pas sinon j’aurais fait cheminot mais vous êtes le secteur et la profession qui faites le plus grève (avec les prof) que vous défendiez vos privilèges c louable mais ça commence a étre indécent.
      Ma solution qui est une solution à long terme pour ne pas léser les salariés.
      Les contrats signés doivent être respecté en temps que tel.
      Tout nouveau contrat doit être sous de nouvelle normes. Comme cela on ne change pas les règles en cour de route

  9. Chantal Kleiner dit :

    Expliquez moi pourquoi dans votre « roulement 2012 » on ne voit pas apparaître vos congés payés , 5 semaines, dont vous parlez le 21 /12/2012 dans votre blog lors de la première publication de votre roulement 2012 en pdf .Si on épluche tout vous travaillez tous les mois de l’année avec des repos ,mais jamais une semaine ou 2 d’arrêt de suite pour congés payés . Cela me semble être un oubli , ou une erreur ? Je suis la première personne à vous le demander et j’aimerais bien avoir une réponse.Par ailleurs je trouve votre blog bien intéressant ! continuez …

    • Sylvain Bouard dit :

      Pour cause, les congés, je les pose où je veux (… et où on arrive à me les donner mais c’est un autre problème). 😉

      • malgouyre dit :

        Incroyable qu’une personne puisse demander pourquoi les congés payés n’apparaissent pas dans un roulement !!! On devine là, une personne qui sait un an à l’avance quand elle aura ses congés, désolé chez nous c’est plutôt un mois à l’avance et encore….sachant qu’un sur deux est refusé…..

        • Chantal dit :

          Eh bien non ,Malgouyre , jusqu’à la lecture de ce blog je n’avais jamais vu de roulement Sncf, et ne savais pas comment fonctionnent les congés.J’ai 66 ans, j’ai travaillé 4 ans à plein temps (pas fonctionnaire ) ensuite j’ai élevé mes enfants, j’aidais souvent mon mari ‘indépendant’ quand je le pouvais ,sans recevoir de paye, pas possible de faire autrement. Autant dire que je n’ai pas de retraite.Quant à lui il prenait ses vacances en fonction de ses clients et il lui est souvent arrivé de les interrompre et de rentrer pour un rendez -vous ou pour dépanner quelqu’un, puis de revenir nous chercher au camping !C’est vrai ne pas savoir à mon âge comment marchent les vacances à la SNCF c’est impardonnable !…pourtant je réponds souvent juste au Jeu des Mille euros ! Mais j’apprends tous les jours grâce à internet et à ce blog. Bonjour à Sylvain qui lui ne s’est pas moqué de moi quand j’ai posé naïvement la question des congés payés !

          • malgouyre dit :

            D’abord nous ne sommes pas fonctionnaire comme vous le sous -entendez, votre vie a ses contraintes, la vie d’un cheminot aussi et de sa famille encore plus, demandez à un enfant de 4 ans pourquoi son père n’est pas là pour le voir jouer au foot, pour son anniv, pour noël…sachez que pour cheminot il est quasiment impossible d’avoir les congé en juillet/aout, donc pas de camping en famille, une fois tous les 3 seulement quand les enfants ont entre 6 et 16 ans…. bref chacun son fardeau et arrétons de croire que celui du voisin est moins lourd….comme me disait mon voisin, vous travaillez jamais, je lui répondait, si si mais pendant que vous dormez….

  10. Mona dit :

    J’aurais une question :
    Vous avez exposé ici les droits qui vous sont enlevés. Mais ils vous ont surement proposé des compensations, non? Gagnez-vous quelques avantages?
    Je pose cette question parce que j’imagine que vous avez écrit cet article pour exposer contre quoi vous contestez, pas pour quoi vous vous réjouissez. Néanmoins, il me parait important de justifier les choix du groupe. Mais peut être que je me fais des idées…

    • Sylvain Bouard dit :

      Comme dans toutes les entreprises, on propose de vous supprimer des droits en contrepartie, on vous promet que l’apocalypse n’arrivera pas… et c’est tout. Le chantage à l’emploi habituel.

  11. Bruno de Montis dit :

    Le souci, c’est que la SNCF coûte au contribuable 7 milliards par an en subventions, et RFF 5 milliards de plus. Et nous n’avons plus les moyens financiers nécessaires pour s’offrir des chemins de fer sûrs, modernes, bien entretenus, avec du personnel compétent et correctement payé.
    Ce souci n’est pas spécifique au chemin de fer. L’éducation, c’est pire. Les hôpitaux c’est encore pire. Et bien évidemment, le personnel est mis à contribution pour réduire les coûts, souvent de manière abusive. Dans le privé, ceux qui ont travaillé dans une entreprise qui a fait faillite ont subi la même chose, et souvent pour rien, l’entreprise finissant par être liquidée.
    Notez que je n’ai pas de solution miracle pour revenir à une situation plus confortable. Je me contente de poser le problème: la France est en faillite.

    • Sylvain Bouard dit :

      La France ne serait pas en faillite si les plus riches jouaient le jeu et payaient leur part mais on entre dans un débat nettement plus large.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*