Une vie de cheminot… (Partie 3/3)

Aller, pour compléter cette série d’articles (ICI et LA), je termine par un tableau comparatif entre ma situation à la SNCF et mon ancienne situation dans le privé.

Photo CC : donaldtownsend - Flickr

Photo CC : donaldtownsend – Flickr

Les montants donnés sont en net. Les éléments versés ou déduits de la paye sont pris en compte dans le montant net mensuel du salaire.

Comme toujours, si quelque chose n’était pas clair, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaire.

 

Les chiffres sont ceux de ma dernière année complète chez mon ancien employeur et de l’année dernière à la SNCF.

 PrivéSNCF
Taille de l'entreprise150 000 salariés160 000 salariés
Secteur d'activitéTravail temporaireTransport
Diplôme nécessaire au recrutementBACBAC
Type de contratCDICadre permanent
Durée hebdomadaire de travail35h35h
RTT11 à ma disposition11 déjà planifiés dans le roulement
HorairesHoraires de bureau de Lundi à VendrediTravail posté en 3x8 weekend et jours fériés inclus
Paye mensuelle1175€1610€
Mutuelle60€ pris en charge par l'employeur et 30€ à ma charge prélevés sur la paye125€ à ma charge prélevés sur la paye.
Allocations familiales complémentairesNON60€
Tickets restaurantsOUI - 18 d'un montant de 6,10€ pris en charge à 55% par l'employeurNON
Prime de fin d'année1175€1200€
Prime de vacancesNON410€
Intéressement3850€NON
Participation aux bénéfices180€NON
Autres primesPart variable - 45€
Prime exceptionnelle - 1500€
Performance - 120€
Sur les bénéfices - 350€
Total annuel20850€21400€
Comité d'entrepriseOUI - Location d'appartements, séjours, places de cinéma et de spectaclesOUI - Location d'appartements, séjours, places de cinéma et de spectacles
Autres avantagesRéductions pour l'emploi d'un salarié à domicileFacilités de circulation
Age de départ à la retraite61,5 ans57 ans
Nombres d'annuités pour un départ à taux plein41,541,5

Agent circulation à la SNCF, passionné de chemin de fer, de photo et de nouvelles technologies.

Publié dans Les métiers du rail Tagués avec : , , , , ,
20 commentaires sur “Une vie de cheminot… (Partie 3/3)
  1. Clem dit :

    Comme quoi les avantages en matière de net mensuels sont modestes par rapport aux contraintes (RTT planifiés, travail posté), tout ça pour une différence sur l’année de 50 euros par mois. Normal qu’il y ait d’autres avantages (le travail posté ça use…)

    • Sylvain Bouard dit :

      La différence est très faible du fait des désavantages du statut. Dans le privé, hors zone touristique, les heures de Dimanche et de jour férié sont majorées de 100%. A la SNCF, c’est 50%. Les heures de nuit, dans le privé, c’est 20%, chez nous 15%. Vu que le salaire de base est également plus faible, ça se retrouve à la sortie.

      La compensation se fait sur la retraite calculée plus favorablement. Bref, comme je le dis, sur une vie, ça revient au même entre privé et SNCF. Les revenus sont juste répartis de manière différente.

  2. Adriano dit :

    Bonjour,

    merci de faire découvrir votre métier au personnes intéressé,

    J’ai une question concernant la mobilité, il recrute du personel en Rhone alpes en ce moment pour operateur de circulation ferroviaire,est-ce que l’entreprise donne un (ou plusieurs) choix de lieu de travail une fois l’embauche en CDI (par département par exemple)? ou alors c’est en fonction de leur vouloir?

    Merci d’avance.

    Adrien

    • Sylvain Bouard dit :

      Malheureusement, on n’a pas le choix de son poste. Il faut bien souvent déménager quand on est embauché.

  3. Juste du bon sens dit :

    Quelques observations :
    Interessement et participation = valeur aleatoire donc difficile a reellement prendre en compte que sur une seule année (faire moyenne sur 3 ans)
    Mutuelle = cout n’est pas le meme, sans doute la mutuelle de la sncf est plus avantageuse, cout a normaliser par rapport aux garanties
    Voyages gratuits : a reintegrer dans vos revenus pour vous et votre famille.
    Quid de l’appart de fonction ?

    • Sylvain Bouard dit :

      L’intéressement était plafonné et en 8 ans, il n’a pas atteint le plafond qu’une seule année. Le montant de la participation variait de 10€ en + ou en – d’une année sur l’autre. Il n’y avait donc aucune variation significative de cette part variable de la rémunération.

      Il n’y a pas de mutuelle « de la SNCF ». L’entreprise n’en propose pas. Chacun choisi ce qu’il veut et paye 100% de sa mutuelle. J’ai choisi une couverture équivalente à celle que proposait celle que mon ancien employeur me finançait pour une grosse partie.

      Les voyages gratuits, un revenu ? Ca permet de remplir le frigo ?

      L’appart de fonction ? Quel appart de fonction ?

  4. Juste du bon sens dit :

    L’interessement est une formule qui est negocié tous les 3 ans et accepté par la direecte et les salariés. La formule change tous les 3 ansL’interessement n’est pas un salaire mais une variable si la boite atteint un objectif. J’aimerai bien connaitre le nom de la boite pour qui en huit ans il n’y ait que des variation de 10€ Et cela sur une si longue periode. Je suis curieux de connaitre le nom de cette boite.
    Je suis sur et certain que la mutuelle prise en directe rembourse mieux que celle de l’entreprise qui justifierai un ecart de prix aussi important et montrerai que votre exemple comparatif n’est pas honnetement comparable.
    Tout le monde paie le train sauf vous, vous reintegrez l’interessement a vos revenus alors reintegrez les transports gratuit, sinon c trop facile.

    • Sylvain Bouard dit :

      L’accord d’intéressement était reconduit tous les 3 ans, à l’identique. Il était plafonné à 20% du salaire brut annuel et je confirme qu’il n’a pas atteint ce plafond qu’une seule année sur les huit où j’avais assez d’ancienneté pour le toucher dans son intégralité. La boîte c’est un des géants mondiaux du travail temporaire.

      Pour la mutuelle, la question n’est pas son prix total mais le fait que l’employeur m’en prenait les trois quarts en charge.

      Pour moi, un revenu, c’est soit de l’argent que l’on reçoit, soit une dépense obligatoire qui est réduite ou supprimée. Comme la plupart des cheminots, je ne peux pas prendre le train pour aller bosser. Ce n’est donc pas plus un revenu que n’importe quel tarif réduit qu’un salarié obtiendrai grâce à son C.E.

  5. Juste du bon sens dit :

    Comme si toutes les pme avait un CE ! 94% des pme sont de – de 50 salariés donc y’a aucun CE pour eux. J’ajoute que lorsque vous partez en vacances en train, le billet est gratuit, donc si on doit normaliser les revenus pour les comparer il faut ajouter vos avantages a votre revenu.

    • Sylvain Bouard dit :

      C’est vrai mais je compare avec ce que j’ai vécu. D’accord, pas de problème. Partir en vacances ? C’est vous qui offrez ? En 15 ans de mariage, nous sommes partis trois fois en vacances. Deux fois invités par mes parents, une fois par mes beaux-parents. Sinon, les vacances, c’est à la maison vu qu’on ne peut pas s’en payer.

    • CyrilouSan dit :

      C’est peut être surprenant, mais la plupart des cheminots ne prennent pas le train. Je fais 3 allers retour par an entre Paris et la province (400km) pour aller voir mes parents et cela se passe systématiquement en voiture car libre de l’heure, pas de soucis de valises, ou facilité pour transporter les cadeaux de noel, idem pour les vacances… Peut être que plus tard, lorsque les enfants seront grands, ce sera appréciable, mais pour le moment ce n’est pas le cas

      • CyrilouSan dit :

        Et à choisir, je préfèrerais avoir une voiture de fonction (suis prêt à me passer du chauffeur!!) plutôt qu’une carte qui ne me sert pas

    • Lebnet dit :

      Juste comme ça, je débarque mais je ne suis pas d’accord sur « Je suis sur et certain que la mutuelle prise en directe rembourse mieux que celle de l’entreprise qui justifierai un ecart de prix aussi important et montrerai que votre exemple comparatif n’est pas honnetement comparable. »

      Exemple concret (pas du tout le même corps de métier) de ma mère : couple + 3 enfants avec de très bonnes prises en charge et garanties dans toute sorte de remboursement (elle est très exigeante et regardait toutes les petites lignes).
      Dans son entreprise (prélevé sur salaire) : 113€/mois
      Mutuelle en direct (et je peux te dire qu’elle en a comparé avant de se décider) : 246€, et elle a du faire des concessions sur certains points.

      Après je donne juste mon exemple qui n’est que personnel pour dire qu’il ne faut pas généraliser en disant qu’une mutuelle externe sera TOUJOURS plus avantageuse à tarif équivalent que la mutuelle entreprise (en plus ça arrive que la raison est que l’entreprise en paye une partie).

      • Dr Dré dit :

        Effectivement, les mutuelles d’entreprises sont souvent (et c’est d’autant plus vrai que l’entreprise a un grand nombre d’employés) très avantageuses. Depuis la loi qui impose au salarié de prendre la mutuelle d’entreprise, ceci permet à ces dernières de négocier de très bons contrats avec des prix défiant toute concurrence.

  6. malgouyre dit :

    Eh oui tout est strictement exact, moi même agent sncf EIC limousin AMVKH, 2000 euros net par mois avec 32 ans d’ancienneté et un BAC G2, les gens sont tellement surpris quand ils voient que nous n’avons pas grand chose comme avantage, je suis de decazeville (12) il m’a fallu aller à paris, en 1982, la désinformation des médias est passé par là…

  7. malgouyre dit :

    je confirme qu’il n’y a aucun avantage au niveau mutuelle, que l’appartement de fonction n’existe pas, que nous avons une prime d’intéressement très faible, environ 300 euros (2000 à 4000 dans le privé, chez ma femme par ex), pas de prime de participation, (3000 à 8000 euros dans le privé), nous ne sommes pas malheureux mais nous ne sommes pas non plus gavés….

  8. malgouyre dit :

    d’autre précision, j’ai 52 ans donc 7 ans à faire pour avoir une retraite sans décote environ 60% donc 1500 euros, je suis déjà au dernier échelon 10 et au niveau promotion bloqué à 15C2 sans possibilité de déroulement sauf à partir ailleurs, région paris essentiellement, donc tout n’est pas si rose…..

  9. malgouyre dit :

    ah oui dernier truc, j’ai été muté de paris à brive en 1989, DEPUIS JE N’AI JAMAIS REPRIS LE TRAIN, en limousin il faut en avoir envie, donc le train gratuit effectivement çà rempli pas le frigo, ni ne nourri pas les enfants….

  10. malgouyre dit :

    il y a tellement à dire sur la SNCF, avec tous ses avantages, encore une précision, la SNCF a un mal fou à recruter dans certains endroit, POURQUOI ? une recrue sur 2 démissionne en moyenne POURQUOI ? demandez au RH de la SNCF si vous ne le croyez pas, eux qui s’arrachent les cheveux de voir partir des jeunes après une formation couteuse, tant et si bien qu’ils ont maintenant prévu des contrat avec engagement de rester au minimum 5 ans, POURQUOI, POURQUOI, POURQUOI AVEC TOUS LES AVANTAGES ??? posez vous les bonnes questions….

  11. deg julien dit :

    bonjour, je suis a la SNCF depuis 10 ans, je ne le regrette pas. j’aime bien mon métiers,je travail en extérieur a l’entretien des voies, été comme hiver, essentiellement de nuit. les salaires ne sont pas mirobolant et les augmentations encore moins ( 50 euro brut tous les 3 ans avec de la chance). pour ce qui concerne les avantages, il n’y a que le train dont je me sert environ 3 fois par an.
    aujourd’hui, je déconseillerais les jeunes de rentré a la SNCF pour différente raison, comme par exemple la mobilité, horaire difficile, salaire bas et la suppression des primes qui font du bien aux salaires. par exemple mon salaire de base est de 1400 euro après 10 ans et avec les primes je suis a environ 2000 euro. je touche ça car je travail de nuit et je fais des astreintes.

    voila la réalité beaucoup d’emmerde pour pas grand chose a la fin du mois. j’espere que ca va etre utile a quelqu’un.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*