Mais comment vous savez quel train arrive et où l’envoyer ?

Encore une bonne question venue de Twitter: « Dans un poste d’aiguillage, comment vous savez quel train arrive et où vous devez l’envoyer ? » Aller, je vais tout vous dire !

Déjà, je suis content de voir que celui qui pose la question sait que ce n’est pas le conducteur qui choisit l’itinéraire de son train. J’ai déjà lu, sur Twitter, des gens qui blâmaient un conducteur d’avoir pris la mauvaise direction. Donc, non, le conducteur ne choisit pas où va son train. C’est le boulot de l’aiguilleur dans son poste d’aiguillage.

  • L’ONJ (Ordre Normal Journalier) :

Au commencement était l’ONJ. C’est l’Ordre Normal Journalier. Présenté dans une application informatique, c’est l’ordre dans lequel les trains doivent passer devant le poste:

Gare de Pont de Veyle, Dimanche 25 Mai, à 15h30, on en est là.

Gare de Pont de Veyle, Dimanche 25 Mai, à 15h30, on en est là…

Chaque ligne correspond à un train. Sur la photo ci-dessus, le prochain train à venir sera donc le 6508 à 16h11. C’est un train pair. Il circule donc en direction de Paris. Si vous avez raté mon billet sur la parité des voies et des trains, il est accessible PAR LA.

Reprenons. En gare de Pont de Veyle, nous n’avons qu’une seule provenance possible pour les trains pairs: celle de Bourg en Bresse. Cela se confirme, le train apparait bien dans la colonne « Provenance V2 Bourg » (à droite).

Aura t’il un arrêt à Pont de Veyle ? Non car il n’apparait que dans la colonne « Pt de Veyle Dép/Passage » (au milieu).  Il aurait marqué un arrêt chez moi, j’aurais eu son heure d’arrivée dans la colonne « Pt de Veyle Arrivée ».

Sur quelle voie va t’il passer devant le poste de Pont de Veyle ? Sur la voie 2MB (Voie 2 Mâcon – Bourg), c’est indiqué dans la colonne « Voie Locale ».

Où va t’il ? La troisième colonne dans laquelle le train 6508 apparait me l’indique. Il est dans la colonne « V. Banalisée V2 LGV » (à gauche). Il prendra donc la direction de Mâcon Loché TGV par la voie 2R.

Je sais donc quel est le prochain train et l’itinéraire qu’il devra emprunter dans ma gare.

Comme il faut être prévoyant, regardons déjà quel est le train suivant et son itinéraire. Ce sera donc le train 9775 qui arrive de la V1 LGV. Il passera devant moi à 16h49 sur la voie 1MB et prendra la direction de Bourg par la voie 1.

Pour vous aider à visualiser tout ça, voici le plan de voies de la gare tel qu’il apparait sur le TCO (Tableau de Contrôle Optique) de l’aiguilleur (un petit clic sur l’image pour avoir ça en plus grand et plus lisible).

Le TCO de Pont de Veyle. Aucun itinéraire n'est tracé. Tous les signaux sont donc fermés.

Le TCO de Pont de Veyle. Aucun itinéraire n’est tracé. Tous les signaux sont donc fermés.

Le règlement nous apprend qu’il faut tracer les itinéraires en temps utile pour que les trains ne rencontrent pas les signaux fermés. On va donc tracer tout ça tout de suite puis vérifier au TCO que tous les signaux se sont bien ouverts.

C'est maintenant tracé et ouvert en direction et en provenance de la LGV.

Les itinéraires sont tracés et les signaux ouverts en direction et en provenance de la LGV.

Voilà, tout à bien fonctionné. Les itinéraires se sont tracés depuis Bourg V2 en direction de la voie 2 LGV et depuis la voie 1 LGV en direction de Bourg V1. Les trains 6508 et 9775 peuvent venir, tout est prêt. Dans 99,9% des cas ça se passe comme ça et puis, des fois, on a une alarme qui sonne ou un signal qui ne s’ouvre pas et on peut commencer à suer à grosses gouttes mais, ça, c’est une autre histoire et je l’ai déjà raconté PAR ICI.

Au passage du train, on n’oubliera pas de renseigner l’heure exacte de son passage dans l’application nous indiquant l’ONJ. Elle permet également d’alimenter l’EC (Etat de Circulation) c’est à dire le relevé de la réalité de l’ordre des circulations et des heures de passage dans notre gare. Ces données remontent également aux régulateurs.

  • Et si l’ordre des trains change ?

Mais alors, si l’ordre des trains change ? Retard, suppression, train supplémentaire ou détourné: ça arrive. Dans ce cas, on pourrait se retrouver à envoyer le mauvais train au mauvais endroit. A l’origine, on s’annonçait les trains par téléphone. Basique, efficace mais contraignant. On a donc créé le SAAT (Système d’Annonce Automatique des Trains).

Il s’agit d’un système de balises placées sur les voies et reliées aux gares qui permettant d’afficher sur un écran le numéro des trains. A la gare d’origine du train, le poste d’aiguillage saisi le numéro du train puis le système transmet ce numéro automatiquement à chaque passage à la balise suivante. Voici la vue de l’écran du SAAT de Pont de Veyle.

Le train 6508 sur l'affichage du SAAT.

Le train 6508 sur l’affichage du SAAT.

Vous le voyez, l’affichage du SAAT reprend le plan de voies de la gare avec, à droite, les voies vers Bourg en Bresse et à gauche, en haut, celles vers Mâcon ville et, en bas, celles vers Mâcon Loché TGV via la LGV.

Le train 6508 est d’abord apparu dans la case de droite « 8 An Bourg » quand le train est sorti de la gare de Bourg en Bresse. Au moment de la photo, il est déjà passé dans la case « 9 C284 ». Je sais donc qu’il est entre Vonnas et Pont de Veyle. Au passage en gare, il disparaitra de l’écran de mon SAAT pour apparaitre sur celui du PAR Sud Est, le poste d’aiguillage qui gère la ligne TGV de Paris à Lyon.

S’il y a donc un changement dans l’ordre des trains, j’aurai le temps de constater au SAAT l’apparition d’un autre numéro que celui que j’attends. Je pourrais donc tracer le bon itinéraire en me référant à l’ONJ.

  • Et si ça tombe en panne ?

Vous le voyez, l’ONJ est porté à notre connaissance sur informatique et le SAAT est également un dispositif technique. Que fait on si l’un ou l’autre tombe en panne ? Simple, on revient à ce qui se faisait avant: le téléphone et le papier.

En cas de panne du SAAT, nous appellerons les autres gares pour savoir quel est le numéro du train qu’elles nous expédient.

Dans le cas où l’ONJ serait inaccessible, nous avons encore, dans les postes, le TST (Tableau de Succession des Trains) et les ART et AGT (Avis Régional/Général Train). Le TST reprend toutes les circulations connues lors de l’établissement du service en cours. Les ART et AGT sont des avis envoyés dans les postes concernés pour prévenir des modifications d’horaires, suppressions ou ajout de trains.

Le TST du service en cours.

Le TST du service en cours.

Sur cet extrait du TST, on peut donc voir l’ensemble des trains prévus, leurs voies d’origine et de destination et leur régime de circulation. On trouve donc bien un train 6508 prévu à 16h11 de la voie 2MB vers la V2R qui circule le Dimanche du 11/05 au 08/06/14.

  • L’évolution technologique…

Le cas que je vous ai présenté là est celui de l’immense majorité des postes d’aiguillage. Toutefois, la technologie est déjà passée par là est, sur les lignes TGV, les aiguilleurs ne sont plus là que pour intervenir en cas de modification de dernière minute ou d’incident. C’est en effet le passage des trains dans le SAAT qui commande le tracé des itinéraires devant eux. Il suffit donc de bien saisir le numéro du train à sa gare de départ et, sauf problème, il n’y a besoin d’aucune intervention humaine pour l’amener au bon endroit.

Cette même technologie est utilisée dans les CCR (Commande Centralisée du Réseau), énormes postes d’aiguillages informatisés qui commandent des centaines de kilomètres de ligne depuis un lieu unique. C’est, à terme, ce qui devrait remplacer les centaines de petits postes d’aiguillage disséminés dans le pays. Pour cela, il faudra encore des années, voir des décennies, et des milliards d’euro de travaux.

Agent circulation à la SNCF, passionné de chemin de fer, de photo et de nouvelles technologies.

Publié dans Mais pourquoi ? Tagués avec : , ,
5 commentaires sur “Mais comment vous savez quel train arrive et où l’envoyer ?
  1. Alain dit :

    Génial !
    Vraiment c’est très sympa à toi de nous donner un peu plus de culture ferroviaire.
    Encore quelques centaines de page comme celle-ci et on va pouvoir postuler comme stagiaire à la cenecefe…
    Au chapitre des questions pour lesquelles je n’ai jamais eu de réponse, comment sont déterminés les numéros des trains par exemple : le 58278
    Nombre prix au hasard.
    Merci à toi Sylvain

    • MAT dit :

      Bonjour Alain,

      Ils répondent à un référentiel. Les numéros sont découpés en tranches TGV, TER, trains internationaux, Fret, etc… (je simplifie volontairement) puis par Origine Destination : les 66xx circulent sur l’axe Paris-Lyon, les 80xx sont des TGV pour la Bretagne. Ensuite, vient le « rang » de circulation : la première de la journée sera 01 puis 03, 05 etc… dans un sens (sens impair, vers la province) et 00, 02, 04 etc… dans l’autre sens (sens pair, vers Paris).

      Ça parait simple au premier abord mais viennent ensuite les notions de « régimes » (circule Quotidiennement, uniquement les DImanches et tous les déclinaisons possibles et imaginables) qui peuvent mettre des « trous » dans la numérotation.
      Exemple, si le train 6606 ne circule que les dimanches, les autres jours, la numérotation va sauter du 6604 au 6608 en supposant que ces deux derniers trains circulent quotidiennement.

      Au départ, tout est bien clair… par la suite, ça se complique ! Tout un métier que celui d’horairiste…

      Espérant avoir répondu à votre question…
      MAT

      • Faye dit :

        Bonjour sylvain,
        je dois passer des tests à Paris gare de l’Est pour une formation en Technicien supérieur circulation ferroviaire, je voudrais savoir lorsqu’on nous demande de tracer un itinéraire de train, on nous donne quoi comme support l’ ONJ ou le TCO

        • Vincent dit :

          Tout dépend de la technologie de ton poste, dans le mien nous avons été longtemps au TST papier pour finalement intégrer l’outil informatique Oléron, et l’incontournable annexe 2 de la consigne rose bien sûr pour tracer un itinéraire en toute tranquillité.

  2. Mery Claude dit :

    J’allais dire: tout ce bordel pourrait être remplacé par quelques lignes de code et puis j’ai lù la fin de l’article. J’avais une connaissance qui était aiguilleur et terrassier, du côté de Sète. Maintenant je comprends pourquoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*