3×8…

Il est 2h et j’ai sommeil. Ça fait deux ou trois fois que mes paupières se ferment toutes seules et déjà une fois que ma tête s’écroule. Qu’il est désagréable ce moment de lutte. Il ne faut pas dormir. Il y a du monde plein les voies, sous ma protection. Ils ne devraient pas tarder à m’appeler pour faire sortir le train de travaux de leur chantier. Dans la foulée, il faudra le faire rentrer sur une autre zone. Échange de dépêches, vérification de la procédure. Faut pas faire d’erreur. Faut pas dormir.

Un petit tour sur les quais pour se tenir éveillé.

Un petit tour sur les quais pour se tenir éveillé.

Il est 5h30 et je n’ai pas sommeil. La fin des travaux, la relève, le quart d’heure de conduite pour rentrer à la maison et l’air frais du matin m’ont bien remis sur les rails. Ça fait déjà quarante cinq minutes que je tourne dans le lit et impossible de dormir. Dans une demie heure, ce sera le réveil de ma femme qui va sonner et ne manquera pas de me réveiller. Aller, tant pis, je me lève. Je retournerai au lit après son départ.

Il est 10h30, j’ai sommeil… mais il fait jour, il fait chaud et, dehors, la vie des autres suit son cours avec tous ses bruits. Une voiture qui passe, une portière qui claque, le voisin qui tond sa pelouse, des travaux sur la route, la vie quoi. Je tourne, je vire, impossible de me rendormir pourtant j’ai sommeil.

Il est 13h et je n’ai plus sommeil. Enfin, je ne sais plus si j’ai sommeil. Je suis juste totalement improductif. Je prépare le déjeuner mais là où il faut une étape en temps normal, il m’en faut deux, voir trois. J’oublie tout. Je vais au salon chercher une assiette, une grande cuillère et une spatule mais je reviens sans l’assiette. Ça tombe bien, j’ai aussi oublié qu’il me fallait l’égouttoir. Je retourne au salon et je reviens avec l’assiette mais sans l’égouttoir. Bref, j’avance mais c’est laborieux.

Ambiance nuit dans le poste.

Ambiance nuit dans le poste.

Il est 15h, on a mangé. Le ventre plein, la digestion me rappelle que j’ai sommeil. Aller, une sieste. Quel bonheur de se glisser à nouveaux dans les draps.

Il est 16h. Réveillé un peu vaseux à cause de la chaleur, je me sens tout de même enfin en forme. Il était temps ! Loisirs, jardinage, bricolage, c’est le moment de faire enfin quelque chose de ma journée !

Il est 18h et je recommence à tourner bêtement en rond pour faire un truc pourtant simple. Ben oui, j’ai besoin de huit ou neuf heures de sommeil et je n’en suis qu’à cinq et encore, en deux fois. Il en manque un gros poil…

Il est 21h, déjà une demie heure que j’ai repris le boulot et… j’ai sommeil. Quand je pense qu’avant de rentrer dans la boite, je m’imaginais faire ma nuit de boulot, dormir de 5h à midi puis enchainer sur une belle après midi de temps libre. Ça me vendait du rêve le 3×8… tant que je n’y avais pas goûté.

Aller, courage, plus que quatre jours comme ça et, la semaine prochaine, ça ira mieux, ou pas… le réveil sonnera à 3h40.

Agent circulation à la SNCF, passionné de chemin de fer, de photo et de nouvelles technologies.

Publié dans L'humain sur les rails Tagués avec : , , , ,
16 commentaires sur “3×8…
  1. Erwann dit :

    bonjour

    Dans un autre domaine (l’informatique) dans une autre vie j’ai travaillé en horaires postés en 3×8.

    La réaction c’était toujours : « tu bosses en décalé? ah c’est cool »
    Cool oui sur les trajets en voiture, en Île-de-France, où je mettais 20mn pour faire un trajet qui prend une bonne heure en pointe.
    Pour le reste…
    Si l’horaire de nuit est certes difficile, celle du matin est pire. 6h-14h, on est censé faire la sieste l’après-midi… bin non : « Tiens, puisque tu es à la maison, tu iras ici, où là »… et on se retrouve à courir toute l’après-midi, puis devoir « profiter » de la soirée avec la famille et se coucher à 23h00-0h00, lever 5h… arriver au vendredi c’est dur!!

    Le vrai problème de ces horaires posté est qu’il faut sans cesse changer de rythme. Fort heureusement j’en suis sorti maintenant.

    Alors bon courage!

    • Sylvain Bouard dit :

      Le problème est effectivement plus dans le changement fréquent de rythme. Je suis sûr que l’on vivrait mieux à faire tout le temps les mêmes horaires, même décalés. On finirait par s’y habituer.

      • lenny dit :

        J’ai bossé dans une usine qui faisait du « 5*8 ». En gros la serie etait 2 matinees, 1 soiree, 2 nuits (avec des variantes mais jamais plus de 2 jours du meme « service »). Ca parait barbare ms au final t’es jamais fatigué par le rythme, ton corps ne s’habitue pas et du coup ca te decale moins.
        J’avais posé la question on m’avait dit que ça avait ete preconisé par un medecin du travail. Et tous les ouvriers etaient satisfaits.

    • Phil dit :

      11 ans de 3X8 c’es toujours bien au début et lorsqu’on est jeunes, mais sur les dernières années, on est vraiment décalé, style en finissant à 6H on se couche vers 7H et bizarrement à 11H on est réveillé presque en pleine forme, comme si on avait dormi 8H, mais le soir vers 19H /20H coup de pompe pour enquiller à 22H. Cela étant, à l’époque dans l’informatique c’était vraiment sympa, ambiance d’équipe etc… maintenant, ce sont des grosses multi nationales juste bonnes à faire des plans de départs ou céder une activité. Hewlett Packard enterprise par exemple qui se coupe en plusieurs morceaux, pour engraisser ses actionnaires.

  2. Alain dit :

    Bonsoir
    Bienvenue au club…
    j’ai fais les 3×8 pendant 28 ans, dans une usine de process chimique dans un centre de recherche, très peu le droit à l’erreur…
    C’était un vrai choix dès le départ, jamais regretté, mais parfois le, retour en fin de nuit était laborieux, surtout lorsque rien ne s’était bien passé.
    Un matin de 1989 vers 5:30 j’ai fini dans le terre-plein d’un carrefour giratoire après avoir dormi au volant environ 500 mètres, voiture cassée…
    Je comprends bien tout ça, et pourtant j’aimais tellement ce rythme.
    Avantage, je n’avais pas à faire les week-end.
    Concernant les 3 postes, il parait que le mieux est que l’organisme ne s’habitue pas, style 2 nuit, 3 matin et 2 après-midi ???
    Alors je comprends pour toi Sylvain que la responsabilité pèse bien plus lourd, tu as une grosse mission de sécurité !!!
    Bon courage…

  3. Fabounet69 dit :

    Salut! Jolie blog sur les horaire de taf a la con lol moi celui que je crain le plus c’est commencer au alentour des 2 heures du matin… Se lever entre minuit 30 et 1:30 c’est l’horaire qui me décalque le plus car sa fait finir en milieu voir fin de mâtiné, après la vie des voisin commence avec la vie familial du coup pas moyen de se reposer entre fin de service et l’heure de la sieste… Et après la sieste pas possible de dormir a cause de la vie familiale jusqu’au coucher des gones…
    La fatigue est le mauvais coter des horaire decallés faut regarder les bon côté ^^

  4. Froschard dit :

    Super

    Jai bossé en 3×8 pendant 20 ans dans des postes d’aiguillage d’un autre Age.
    Je ne peux qu’approuver ton ressenti. Mon corps ne supportait plus ce rythme de fou.
    Atteint d’une sclérose en plaque, j’ai intégré un service de jour au fret et je peux dire sans parler de la maladie que c’est autre vie.
    J’ai évidemment perdu de l’argent mais c’est un bonheur de pouvoir vivre comme mes proches et de ne plus leur imposer mon style de vie.

  5. Nays dit :

    Bonjour,

    Je suis très heureuse d’être tombé sur votre blog, que je trouve extrêmement bien fait!

    Je suis sur le point d’entamer la formation ttmv, prévue pour cette fin d’année. Le métier de techinicien de circulation me plait énormément, je suis actuellement fonctionnaire, dans l’administratif. J’ai le plaisir de travailler avec des horaires de bureaux mais dans un métier qui ne me passionne pas, pour un bas salaire et peu d’avantages et d’évolutions, professionnelles et salariales.

    La technique nécessaire dans ce métier m’attire beaucoup, je suis prête à mettre l’investissement necessaire pour reussir la formation mais j’ai une grossse inquiétude : comment gérer les 3*8 avec des enfants pour le moment une en bas âge. Je me permets donc de vous demander : considèrez vous que vous voyez assez vos enfants et votre femme, plus qu’avec des horaires de bureaux peut être même,ou qu’au contraire à choisir vous préféreriez des horaires classiques?

    Merci d’avance pour votre aide!

    Et continuez j’adore vous lire!

    • Sylvain Bouard dit :

      Clairement, on voit plus sa famille quand on est en horaires de bureau. Imaginons que ton conjoint parte vers 7h pour rentrer vers 18h. Quand tu es de matinée (8h/12h), tu seras au boulot quand il se lèvera. Quand tu rentreras, il sera au boulot. Tu le retrouveras le soir à son retour mais pas le temps de trainer des heures vu que ton réveil sera calé vers 3h, à 21h30/22h, tu n’auras qu’une envie: dormir.

      Quand tu seras de soirée (12h/20h), ça ira mieux. Tu pourras te lever pour le voir le matin avant qu’il ne parte. Vous aurez aussi la soirée tranquille même si tu dineras en décalé.

      Quand tu seras de nuit, ça va être le pire. Il rentrera donc vers 18h et du partiras vers 19h. A ton retour, vers 5h, tu fileras au lit et tu ne le verras donc pas non plus.

      Heureusement, il y a les weekends pour rattraper ça… ou pas. En 3×8 pur, tu feras (en gros) 4 jours de service, 2 jours de repos. Une semaine, tu seras en repos Samedi et Dimanche. La suivante, ce sera Dimanche et Lundi. Celle d’après, on passe à Lundi et Mardi, etc. Autant dire qu’à ce rythme là, quand ça tombe Samedi ET Dimanche, c’est le grand luxe. Par contre, point positif, pour les enfants, ça ne change pas grand chose. Tu ne seras certes pas là les weekends mais tu seras présente aux heures de sortie d’école ou le Mercredi. Eux, tu ne les verras pas moins mais ce sera à des moments différents.

      • Nays dit :

        Merci pour ces infos!

        C’est la grande question mais je pense qu’on ne peut pas tout avoir dans la vie et qu’on doit faire certaines sacrifices. Et ça fait plaisir de voir des personnes comme vous qui malgré ces contraintes ne regrettent rien

        • Sylvain Bouard dit :

          Il faut dire qu’entre mes premières envies de rentrer à la SNCF et le moment où j’ai postulé, j’ai attendu un peu que les gamins soient grands. Autre chose qui facilite la vie, mon épouse ne travaille que le matin. On le subit financièrement mais, pour la vie de couple, c’est un net avantage.

          Par contre, je reconnais que la fatigue est nettement plus difficile à gérer que je ne le pensais. Il y a des moments vraiment pas faciles. Le pire c’est que le dérèglement du sommeil finit par me poursuivre même pendant les vacances. Pas simple quand même.

          • Nays dit :

            Et vous qui êtes « dedans », vous pensez que l’évolution est possible vers des postes d’encadrement à long terme, voire meme des postes autre qu’en 3*8?

          • Sylvain Bouard dit :

            En tant que TTMV, oui. Les TTMV peuvent être DPX, assistante sécurité, assistant travaux, formateurs,… Il y a donc pas mal de postes à la journée accessible aux TTMV.

  6. Bernie dit :

    j’ai travaillé en usine en 2×8 et c’était l’horreur. La semaine du matin, j’étais totalement dans le cirage à la fin du boulot. Le petit avantage était de terminer à 13 heures la semaine du matin et de reprendre à 13 h la semaine suivante Quand il y a eu les samedis obligatoires, on devait travailler 6 jours du matin et 5 jours de l’après midi. le week end je dormais sur le canapé, les sorties, le cinéma, je n’avais plus la force. Quand je vois des abrutis parler du travail le dimanche (le travail des autres bien entendu) , j’ai envie de les tuer.

  7. oléolé dit :

    ca fait bientot 5 ans et j’en peu deja plus… je pourrais normalement chercher un autre poste apres 5 ans d’ancienneté à la sncf mais pour le moment je suis bloqué et prend mon mal en patience…
    c’est l’enfer ces horaires c’est un « tue l’amour » ça te bousille ton couple et ta vie sociale tu vies à l’inverse des gens.
    effectivement tu as plus de temps libre mais tu es toujours tout seul( je n’ai pas encore d’enfants).
    Sans parler de la fatigue , tu es en permanence « decalqué » car tu dors beaucoup moins bien qu’en horaire de journée.
    Avoir du temps libre mais à quel prix? des fois tu es tellement KO que ton temps libre tu le passe à te reposer.
    En tout cas le conseil que je peux donner c’est d’essayer de voir ses proches un maximum meme en étant fatigué et de griller ses précieuses heures de sommeil sinon vous allez finir seul !! c’est à vous de vous adapter aux autres et pas l’inverse n’oubliez jamais ça !!!

  8. Cheminot 45 dit :

    J ai pratiqué pendant près de 15 ans en Gares puis dans un poste de commandement régional. A l epoque on pouvait faire des grandes périodes de travail de 6 nuits consécutives. Toutefois sur le nord les horaires de nuit sont 22h00 – 06h00, ce que je trouvais plus « supportable ». Inutile de préciser que je ne regrette pas ces périodes du début de carrière notamment les nuits seul en gare…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*